La magnifique biosphère de Sian Ka’an

Publié par en Jan 3, 2018 dans Amériques, Mexique | Aucun commentaires

Tulum est aussi le point de départ idéal pour découvrir les magnifiques lagunes de la fameuse réserve naturelle de Sian Ka’an. De nombreuses agences vendent cette excursion, mais je préfère l’organiser moi-même. En fait, il y a deux entrée distinctes pour pénétrer la biosphère de Sian Ka’an, et elles ne sont pas à côté l’une de l’autre. La première se trouve au début de la route côtière de Boca Paila, après avoir longé tous les hôtels de bord de mer de Tulum. La seconde est cachée à proximité du site archéologique de Muyil. Je choisis l’option 2, beaucoup moins coûteuse, et je prends la route pour Muyil, à un peu plus de 20km sur la route 307 vers le sud. L’entrée n’est pas excessive (40 pesos). Il y a trois groupes de temples principaux, intimement liés à ceux de Tulum, dont l’histoire s’étale sur 18 siècles ! C’est sympa de retourner dans la jungle pour voir des vieilles pierres, alors que je reviens à peine de Tikal !

Juste derrière le temple Castillo, un chemin s’insinue dans la forêt en direction du mirador et de la laguna Muyil. Au bout de 200 mètres, un péage de 50 pesos s’annonce pour continuer le sendero Canan Ha sur un aménagement en bois. Cette balade en forêt luxuriante est très agréable, et nous amène au bord de la lagune où attendent bien sûr quelques lanchas.

Je sympathise avec quatre autres personnes et on se met d’accord pour partager le prix du bateau pour un grand tour de 4 heures (5000 pesos le bateau, à partager à cinq donc) ! Les boat-drivers s’entendent entre eux et ne lâchent rien sur le prix !  Tandis que quelques ratons laveurs font leur apparition à l’orée de la forêt pour chaparder quelques restes de nourriture, ce qui a donné lieu à des scènes amusantes…

Nous voilà partis pour plus de 4 heures de navigation dans les lagunes de Muyil et Chunyaxche, et sur les petits canaux traversant la mangrove, dont le canal historique maya reliant Muyil au delta de Boca Paila et à la mer des Caraïbes.

En chemin, on s’arrête à un petit embarcadère où se trouve un vestige maya, à partir duquel on commence une flottaison rafraîchissante dans un couloir turquoise, sur un bon kilomètre.

Dans la lagune de Chunyaxche, nous avons aperçu quelques lamantins à la surface de l’eau.

Dans celle de Boca Paila, nous sommes tombés sur un magnifique crocodile en train de rôtir sur un rocher.

Mais aussi quelques pélicans et une ribambelle d’oiseaux. Le site est absolument superbe, la mangrove dans ces eaux turquoise où s’insinuent toutes les nuances de bleu et de vert, et cette lagune de Boca Paila qui vient rencontrer la mer par un banc de sable blanc immaculé…

 

la cité Maya de Tulum

Laisser un commentaire