Bivouac nature dans la réserve de Moremi

Publié par en Juil 27, 2014 dans Afrique, Botswana | Aucun commentaires

Je rêvais de dormir à la belle étoile,  dans la plus sauvage des savanes africaines, au cœur de la vie animale. La réserve de Moremi s’est imposée à moi. Elle couvre un tiers de la superficie totale du delta de l’Okavango et s’étend jusqu’à Chief Island à l’ouest, la plus grande île du delta. Elle a la réputation d’être l’une des plus belles réserves  et  la plus importante concentration animale d’Afrique.

Nous quittons Maun et notre campement Audi Camp au lever du soleil, à bord d’un 4/4 découvert.

P1000094

P1000195

P1000101

Les deux premières heures sont glaciales en cette période hivernale. Heureusement que j’avais prévu un attirail digne d’une expédition au pôle nord, car nos guides avaient oublié les couvertures ! Nous pénétrons dans la réserve de Moremi vers 11h et nous nous engageons sur une piste sablonneuse bordée d’une forêt de mopanes, en direction de la rivière Khwai et du repère Habat 4, situé non loin de Third Bridge.

P1000118

P1000119

Sur 35 km, nous croisons déjà des impalas, des koudous, des éléphants, des girafes et des zèbres sur leur terrain de jeu. Je suis déjà conquis par la végétation typiquement Out of Africa. La rivière Khwai traverse une région pittoresque qui se distingue par ses grands arbres à feuilles persistantes longeant une large plaine inondable Nous traversons des zones tantôt sèches, tantôt marécageuses, d’où l’on peut observer une vie sauvage et ornithologique incroyablement diversifiée. Je reste à l’affût des prédateurs. Il parait qu’un clan de lions rôde dans les parages et qu’un léopard affectionne le lieu. P1000217

Moremi-4

MOREMI2

Moremi-18

P1000226

A 14H, nous dressons notre bivouac en pleine nature, au cœur de la vie animale. Nos guides nous donnent un coup de main pour monter nos tentes que nous disposons en arc de cercle autour de l’emplacement du feu de camp de ce soir. Nous fabriquons également de toutes pièces les toilettes et une douche de brousse. Puis nous repartons pour un safari de fin de journée. P1000148

P1000146

P1000150

P1000153

A 18h30, de retour au bivouac, nous croisons une horde de lycaons au bord de la piste et à seulement quelques mètres de nos tentes.

LYCA-5 LYCA-1

Nous sommes au milieu de nulle part, la nuit tombe et nous sommes encerclés par une peuplade d’éléphants invisibles qui se délectent de branches d’acacias dans un bruissement inquiétant. Nous prenons conscience collectivement que nous sommes seuls au monde, à la merci des pensionnaires du lieu. Et nous filons nous réfugier auprès du feu que nos guides avaient eu la bonne idée d’allumer. Notre première veillée est ponctuée de bruits angoissants, d’ombres suspectes et de silences insoutenables, juste atténués par l’ambiance apéritive du groupe. Mais surtout, une fois seul dans ma tente, à l’extinction des feux, un grognement de lion retentit dans la savane, à des kilomètres à la ronde. Il est peut-être loin mais j’ai l’impression qu’il frôle ma toile. Nous avons la consigne de ne pas sortir de la tente. Les éléphants sont toujours en train de festoyer à quelques mètres de là et j’ai même l’impression qu’ils cassent les branches juste au-dessus de ma tente. Dans ce grand moment de solitude, je ne me suis jamais senti aussi vulnérable et euphorique à la fois.

P1000232

P1000209

P1000204

P1000203

P1000202

Au lever du jour, nous reconnaissons avec stupeur sur le sol sablonneux les traces de hyènes, de lycaons et même d’un lion au beau milieu du bivouac. Les éléphants sont toujours aussi bruyants à quelques mètres du campement. A croire qu’ils ne dorment jamais ces gros bestiaux. Je ne peux m’empêcher d’imaginer qu’ils auraient pu passer entre les tentes durant la nuit et nous écraser sous leurs énormes pieds. Mais il est temps déjà de repartir sur les pistes fauves. Nous traversons des zones tantôt sèches, tantôt marécageuses. Nous explorons des grands étangs tapissés de nénuphars d’où émergent souvent les petites oreilles rondes d’un hippopotame en apnée.

P1000263

P1000240

P1000234

P1000191

Moremi-18

Moremi-10

Moremi-12

Moremi-11 Moremi-9

Je reste à l’affût des prédateurs et notamment du léopard. C’est l’objectif de la journée.

 

 

Laisser un commentaire