[Copie] – Ma cabane à KHAO SOK

Publié par en Mar 21, 2020 dans Asie, Thaïlande | Aucun commentaires

Arrivé à l’aéroport de Surat Thani, je prends possession de ma voiture de location, une Honda Jazz automatique avec GPS. Il est déjà 17h et je décide de prendre un hôtel à 5 minutes de l’aéroport : le K2 Budget situé dans une grande aire de station-service sur l’avenue 41. La chambre est grande et confortable avec une immense baie vitrée donnant sur le parking. Il y a tout ce qu’il faut dans le même périmètre, un petit supermarché, 2 restaurants, un Amazon Café et même un salon de massage ! Mon road trip dans le sud thaïlandais peut commencer…

Ma première étape: le Parc de Khao Sok ou vivre l’expérience d’une floating house !                                                                                                                                                                               Je me lance sur  la route 401, qui relie Surat Thani à Takuapa. A l’intersection de Ban Thakun (50km), je bifurque à droite  en direction du Ratchaprapa Dam. 13 km après, je prends à gauche pour atteindre le point de contrôle « officiel » du parc national.

P1150767

Juste après, il faut prendre la première à droite pour atteindre rapidement le Visitor Center et l’embarcadère.  Je viens de parcourir 65 km depuis Surat Thani en moins d’une heure !

P1150773

P1150766

P1150800

Au bureau d’information, le seul endroit d’où l’on peut accéder au lac par bateau, je tente de trouver la bonne personne afin de négocier mon boat-tour et ma floating house. Il s’avère compliqué de trouver un driver indépendant car tout est centralisé au niveau d’un responsable qui appelle directement les bateaux au téléphone pour venir chercher les visiteurs qui ont payé leur ticket. En fait,  seuls les descendants des premiers habitants du village de Cheow Lan et les responsables du parc national ont des licences qui les autorisent à exploiter les 17 « Floating Bungalows » mais aussi les embarcations. Les prix sont fixés à l’avance et non négociables. Les droits d’entrée sont de 300 baths, le boat-tour privatif va de 2000 à 4000 baths et la floating house de 900 à 2500 baths la nuit. Finalement, le campement que je convoitais est full et je me rabats sur le site de Nang Prai, situé au Sud du lac sur le Khlong Kalac, juste en face des trois fameux pitons de JB Island. 400 baths le petit bungalow + 500 baths la ½ pension éventuelle. La discussion fut confuse car personne ne parle anglais ici !                               
Avant d’embarquer, je vais faire un tour en voiture de l’autre côté de la colline, à l’endroit du barrage. De là, les vues sont prodigieuses sur les pitons rocheux qui déchirent le lac au loin !

P1150776

P1150795

Secoués par le bruit du moteur, c’est avec délice que je découvre le lac Chew Lan, à bord d’un long tail. La magie du lieu karstique produit son effet !  

P1150829 

P1150828 

P1150884 

P1150862 

P1150894 

P1150895 

P1150898 

P1150903

P1150922

 Me voilà sur la terrasse de ma cabane flottante, loin de l’agitation, bercé par les bruits de la nature, au milieu de la jungle de Khao Sok. Pour l’heure, je suis le seul habitant de Nang Prai. Seuls le chant troublant des oiseaux et le craquement du bois dans l’eau troublent ma tranquillité.

P1150968

P1150972

P1150985

P1150989

Un kayak est amarré devant mon bungalow et je peux aller et venir, contempler une centaine de pitons karstiques émergeant des lumières du lac.  Il fait une chaleur caniculaire et je ne résiste pas longtemps à un bain salvateur dans les eaux troubles du lac. Et puis, vers 17h, le resort se remplit peu à peu d’une clientèle exclusivement thaïlandaise venue passer le week-end.

P1150970

P1150971

Et puis, peu à peu, l’obscurité s’empare des cabanes et transforme le décor en jeux d’ombre et de lumière, pour titiller davantage mon imaginaire. La nature sauvage se ressent davantage quand on ne la voit pas !

P1160006

Mais bientôt je suis invité à la table d’une famille originaire de Songkhla, ravi de faire la connaissance d’un farang. C’est ça l’hospitalité thaïlandaise…

P1160011

Lever à 6h avec une vue sublime sur les pitons dans la brume matinale, tandis que le soleil tente de percer un épais nuage sombre. Un café et je reprends le long tail pour le pier. 40 minutes après, je suis sur la route en direction du 2ème KAO SOK, à 65 km du lac. J’atteins le Visitor Center au village de Klong Sok. La route pour y parvenir, la 401 est juste sublime, je me régale au volant.

Sans-titre-1

Sans-titre-5

Sans-titre-6

P1160034

Il faut repayer l’entrée du parc 300 baths. Je suis venu ici pour prendre la mesure de la diversité de l’éco-système de KHAO SOK, mais surtout dans l’espoir d’admirer la fleur endémique et symbolique du parc: le wapo ou Raflesia keri, qui ne pousse qu’une fois par an, entre décembre et mai, après une gestation de 9 mois. Cette fleur défie les lois de la botanique, elle n’a pas de feuilles et elle pousse sur une liane dont elle est un parasite en réalité. Malheureusement, j’apprends que la big flower n’est pas éclose donc je me contente de prendre une photo de sa reproduction en carton pâte.

P1160036

Et puis je me lance sur le sentier de la cascade, à l’écoute de la jungle de Khao Sok. Une jolie balade facile dans une forêt de bambous géants. Un guide n’est pas nécessaire car les chemins sont correctement balisés.

P1160038

Sans-titre-7

Et puis je vais manger un morceau au Bamboo Bistrot, avant de reprendre la route pour Phang Nga Town.

La route des pitons de Phang Nga