Cordoue l’héritière

Publié par en Avr 4, 2012 dans Andalousie, Europe | Aucun commentaires

Nous quittons Séville avec regret, ivres de sa grâce et de son raffinement. Une nouvelle page d’histoire nous attend à Cordoue, l’héritière d’Al-Andalus. Nous avalons assez vite les 200 km qui nous séparent du pont romain, qui enjambe le Guadalquivir, et qui nous ouvre l’accès à la vieille ville. La célèbre Mezquita, fleuron de l’art hispano-arabe, trône au milieu de la place. La Grande Mosquée-Cathédrale de Cordoue est un des monuments majeurs de l’architecture islamique, le plus accompli de l’art des Omeyyades de Cordoue, et le plus prestigieux témoin de la présence musulmane en Espagne du VIIIe au XVe siècle.

DSC04450

La Mezquita est en fait une mosquée qui a été transformée en cathédrale à l’orée du XVIème siècle, suite à la reconquête de la ville par les catholiques espagnols et à leur volonté d’effacer les symboles du règne musulman. Comme à Séville, je ressens une certaine émotion devant cette juxtaposition de styles chrétiens (gothique, baroque et renaissance) et islamique. Et cela d’autant plus qu’à l’origine, au milieu du VIIIème siècle, l’ancienne mosquée avait déjà été bâtie sur les fondations d’une basilique romaine pour les mêmes raisons…

DSC04413

A l’intérieur de la Mezquita, j’ai la sensation de me trouver dans une forêt de colonnes de marbre, dont la hauteur de plafond confère à l’édifice une impression de légèreté. A l’origine, la mosquée en comptait plus de 600, prises sur des monuments antiques de toutes provenances, et sur lesquelles reposaient des arcades doubles en brique et pierre blanche superposées. Jusqu’au jour où les Chrétiens en démolirent une partie pour élever une église. Ce bel ouvrage devenu cathédrale  apparaît comme incrusté dans la mosquée originelle. Ce spectacle est fascinant, même si on peut regretter,comme Charles Quint le fit, que l’on ait pu partiellement défigurer l’exceptionnel édifice construit par les Musulmans et rompre ainsi ses perspectives originelles.

DSC04409

Un peu plus tard, nous flânons dans les jardins mauresques de l’Alcazar de los Reyes Cristianos, l’ancien palais fortifié des rois chrétiens.

Sans-titre-25

DSC04452

DSC04514

DSC04391

Puis, à la tombée du jour, nous allons boire un verre dans un bar-resto très animé, au bord du Guadalquivir.  La belle luminosité sur le fleuve stimule mes souvenirs de cette bien belle étape andalouse. J’exulte !

Sans-titre-28

DSC04508

Voir aussi Grenade

 

Laisser un commentaire