Le lac du Salagou

Publié par en Avr 12, 2015 dans Europe, France | Aucun commentaires

A l’approche des rives du lac, je suis immédiatement saisi par ces monticules de terre rouge. C’est la ruffe qui leur donne cette couleur intense. Cette roche volcanique, extrêmement riche en oxydes de fer, est la marque géologique de la région du Salagou. J’emprunte la piste qui monte en direction de la Maison du Lac et du hameau des Vailhès. De là, une vue extraordinaire s’offre à moi: un lac bleu scintillant, ceinturé par des collines vertes et rouges.

Hameau-des-Vaillhes---Lac-du-Salagou---Herault

P1050558

P1050562

Le patrimoine naturel de la vallée du Salagou a été modelé par l’homme. En effet, le lac et le barrage du Salagou ont été créés en 1969 afin de permettre l’irrigation des terres. Je me laisse aller dans mes rêveries et dans la magie des nombreux points de vue qui jalonnent cette piste rouge panoramique. Je me dis que de belles balades sont envisageables à pieds ou en VTT dans ce petit colorado, au milieu des cheminées volcaniques et des arbustes, ou encore sur les rives cachées qui dévoilent le secret de jolies plages préservées.

salagou1

salagou2

La route poussiéreuse toise le lac sur 7 km, jusqu’à une descente épique sur le hameau du Mas Audran.  Dans ma lancée, je décide de faire le tour de ce bijou minéral finement serti. Je poursuis ma route jusqu’au village de Liausson, via Clermont l’Hérault et la place Bellevue du village perché de Lacoste ( nom de la place justifié ! ).  Liausson est un village charmant, typique de la région avec ses maisons en pierre rouge et son balcon sur le lac du Salagou. Je longe ses rives jusqu’à Salasc, un autre village de pierres rouges, avant d’atteindre Octon et le hameau fantôme de Celles.

P1050576

P1050587

P1050588

Hameau-de-Celles

L’endroit est déserté et les maisons de pierres en ruine y font régner une atmosphère mystérieuse. Il parait que ce petit village revient de loin. A la mise à l’eau du lac du Salagou en 1969, il a été vidé de ses habitants. En effet, il devait être submergé par la montée des eaux. Finalement, il a été épargné à la dernière minute. Mais il était trop tard pour les habitants expropriés qui avaient déjà quitté leurs demeures le cœur gros. Depuis, il a été pillé par des voleurs de pierres, de portes et de volets et il gît là au bord de l’eau dans une poésie d’abandon. Apparemment, la mairie a été complètement retapée, ce qui peut laisser supposer un projet de réhabilitation en cours…

P1050592

J’ai écumé 45 km en voiture pour faire le tour du lac. Pour les amateurs de VTT, la boucle la plus courte de ce superbe terrain de jeu est de 25 km, avec des tas de déviations possibles. Mais déjà les derniers rayons du soleil se retirent pour laisser la place à une luminosité nouvelle sur le lac couleur pourpre.

DSCN2012

Sans-titre21

Voir aussi Saint Guilhem le Désert

Laisser un commentaire