Les Chutes du Nil Ougandais

Publié par en Juin 18, 2016 dans Afrique, Ouganda | Aucun commentaires

Les grandes cataractes ont toujours suscité mon admiration. Les chutes de Murchison, que les Ougandais préfèrent appeler chutes de Kabalega, ne font pas exception. Parti de Hoima ce matin à la fraîche, et à peine passé l’entrée du Parc National de Murchinson Falls vers 11h, je n’ai pas résisté à mon empressement de contempler le Nil Blanc, du haut de sa plus illustre cascade.

P1130058

P1130111

Je m’extasie devant un tel déferlement de beauté et de force. Large d’une cinquantaine de mètres, le Nil s’engouffre dans un goulet de seulement six mètres, puis se fracasse 40 mètres plus bas. On a parlé de ce phénomène comme d’“un des plus puissants jaillissements d’eau au monde ”. Le spectacle des eaux projetées puissamment en contrebas me transporte, et je sens légèrement trembler le sol au passage des eaux dans l’étranglement !

P1130126

Elles ne sont certes pas aussi spectaculaires que leurs grandes sœurs de Victoria Falls ou d’Iguazu, mais pourtant le chant des eaux se brisant sur les rochers et la brume légère qu’elles soulèvent me procurent inexorablement un délassement mystique.

P1130080

Je repense à ma conversation animée avec Paul sur les sources du Nil. Où se trouve exactement l’endroit d’où jaillit le fleuve mythique, élevé au rang de divinité à l’époque des pharaons et pyramides? Officiellement, le Nil trouve sa source dans le Lac Victoria au niveau de la petite ville de Jinja en Ouganda. Ce qui fait la fierté de Paul et de tous les Ougandais ! C’est de leur pays que le Nil a entrepris son voyage immense et torturé à travers la brousse, les forêts, les monts, les sables, pour arroser enfin la vallée des Rois et féconder l’un des foyers les plus antiques de la science et de la sagesse, sur les rivages de la Méditerranée.

P1130093

Mais comme j’aime taquiner le chauffeur le plus sympa de tout l’Ouganda, j’ai osé remettre en cause cette théorie par les arguments suivants:  Paul, de quoi est fait le Nil à Jinja ? Des eaux du lac Victoria, n’est-ce pas ? Et par quoi sont alimentées ces eaux ? Par les rivières qui descendent des hauts massifs africains du Kenya, du Tanganyika et du Ruanda. Or celle dont la source est la plus éloignée et qui roule le plus fort volume d’eau est la Kajera, fleuve mère du Ruanda, et l’un de ses affluents les plus lointains c’est la Rukarara. C’est une hypothèse comme une autre que Paul a réfuté en bloc…

P1130119

Plus loin, son cours tranquille rejoint l’immensité du Lac Albert…

P1130142

Je ne suis pas le seul à halluciner…

P1130075

Le lendemain après-midi, je décide d’aller apprécier la vue de cette merveille d’en bas, et de m’y rendre en bateau. Ce qui me donne l’occasion, enchanteresse en soi, de voguer sur le Nil tout en observant la faune abondante sur les rives de la rivière blanche. J’ai la chance de croiser des centaines d’hippopotames, mais aussi des troupeaux d’éléphants, des crocodiles, des buffles, une ribambelle d’oiseaux, et même un léopard dans un arbre !

P1130212

P1130234

Le Bec-en-sabot du Nil

cc_pelican_1244343778_7acb6f8dd1_o

 La grue royale ou grue couronnée grise est le symbole national de l’Ouganda que l’on retrouve sur le drapeau et les armoiries du pays.Sans-titre-4

J’en ai presque oublié un instant le but de mon excursion. Jusqu’à ce que j’entende au loin le fracas des eaux sur les rochers…

77354624-4bc4-4744-a7a6-3fb645195eae_ORIGINAL

P1130247

La cataracte, d’une blancheur éblouissante, forme un magnifique contraste avec les noirs rochers qui encaissent le fleuve, tandis que les papyrus et les palmiers gracieux ajoutent leurs charmes à ce décor sublime.

Safari dans le Parc National de Murchinson Falls

 

Laisser un commentaire