La “Montagne de fée” de Quan Ba

Publié par en Nov 6, 2017 dans Afrique, Asie, Vietnam | Aucun commentaires

Nous quittons Nam Hong ce matin pour Tam Son (140 km) dans la province de Quan Ba, via la ville d’Ha Giang. Sous une pluie fine, nous repassons les deux cols de la chaine de Tay Con Linh en direction de Tan Quang que nous atteignons en 1h30, avant d’atteindre Ha Giang dans la plaine en 45 minutes. Nous visitons le charmant village traditionnel Tay de Thon Tha, tout proche de Ha Giang, niché dans une forêt de géants de calcaire en habits verts, et composé d’une trentaine de maisons typiques avec des toits en feuilles de lataniers.

Après 30 km depuis Ha Giang, à travers de magnifiques vallées, un portique annonce le Geo-Park de Dong Van et son haut plateau karstique, estampillé UNESCO depuis 2011. La route s’élance alors à la conquête d’une succession de cols et de vallées, en se perdant dans un dédale de montagnes vertes, tantôt penchées avec des sommets pointus, tantôt en forme de bosses. Jusqu’au bourg de Tam Son et son célèbre point de vue sur “Fairy Bosom”. Près du sommet de la passe, qui précède la descente sur Tam Son, on trouve effectivement un centre d’information avec un café, derrière lequel il nous suffit de gravir les 120 marches pour atteindre un petit belvédère.

Lorsque la vue est dégagée, on peut apercevoir la “Poitrine magique” dans une forêt de bosses vertes et au milieu de rizières psychédéliques. Le spectacle est juste féérique, et d’ailleurs les collines jumelles de Quan Ba sont à l’origine d’une légende très répandue dans la région :
« Tombant amoureuse d’un musicien H’mong qui jouait très bien du Đàn Môi, un instrument de musique traditionnel, la fée Hoa Dao quitta le Ciel et se maria avec son artiste, sans informer l’Empereur céleste. Ils eurent un fils à cet endroit, ce qui provoqua la colère de ce dernier. La fée Hoa Dao fut alors contrainte à retourner au Ciel.  Avant de partir, elle laissa ses seins pour nourrir son enfant, en même temps que ses larmes qui formèrent le fleuve Mien ».
Dans la tradition orale locale, ces deux collines, appelées aussi  “Montagne de fée” évoquent le bonheur et la force de l’amour.

Au milieu d’une petite plaine, le bourg de Tam Son est blotti aux pieds de “pains de sucre” calcaires, tandis que les rizières en terrasses dansent avec sensualité autour de ces pitons rocheux.

Petite visite du marché de Tam Son,  où nous déjeunerons d’ailleurs:

Et puis nous sommes chaleureusement invités à fêter la mort d’un inconnu dans la maison d’une famille en deuil.

En fin d’après-midi, il est temps de rejoindre le village de Nam Dam et notre famille d’accueil Dao-Rouge de Ly Quoc Thang, à environ 5 km de Tam Son.
Nous sommes chaleureusement accueillis par nos hôtes, qui nous conduisent directement dans une chambre spartiate avec électricité et prises de courant, où nous trouvons sous moustiquaire des matelas et des couvertures propres. Ils ne parlent ni anglais ni français mais heureusement notre guide Nam fait l’interprète. La salle de bain et les toilettes attenantes sont fonctionnelles et nous avons de l’eau chaude.

 

Les routes vertigineuses du Geo-Parc de Dong Van

Laisser un commentaire