Le Parc du Volcan Tenorio et sa Rivière Céleste

Publié par en Jan 7, 2018 dans Amériques, Costa Rica | Aucun commentaires

Ce matin, je reprends la route pour une nouvelle aventure dans la jungle, au Parc National du Volcan Tenorio, via La Fortuna et El Tanque sur la 142, et San Rafael Gatuso sur la 4.  Paysages champêtres, forêts secondaires et champs d’ananas défilent sur un parcours tranquille de 97 km depuis El Castillo Fortuna (2h de trajet jusqu’à l’entrée du parc).  De Katira sur la 4, une piste rocailleuse de 12 km, assez difficile (4/4 obligatoire) part à gauche dans la pampa pour atteindre l’entrée du Parc National (20 minutes). Petits massages africains assurés…

Après avoir acquitté le droit d’entrée (12 $us), me voilà parti pour une randonnée de 6 km A/R dans une magnifique forêt primaire, en quête d’une rivière et d’une cascade célestes qui viennent transpercer le rideau vert luxuriant de leur sillon bleu turquoise. Mais la pluie s’est emparée du lieu depuis deux jours. En conséquence, le sentier est un véritable torrent de boue qui rend les montées et les descentes assez périlleuses.

Le premier stop s’effectue à la fameuse cascade de 30 mètres de haut et 17 mètres de profondeur tout de même ! Il faut descendre un escalier assez raide pour l’atteindre.

Le bleu turquoise attendu s’est transformé en vert rubis. Ce qui n’enlève rien à la beauté du site, qui revêt quelque chose de mystique…500 mètres plus haut, toujours dans la gadoue, j’atteins le mirador offrant un beau panoramique sur l’immensité de la forêt. Le volcan Tenorio culmine à 1912 m, mais il n’a pas la belle silhouette conique de son cousin Arenal, donc il est très difficile de le voir de loin.

Peu après, je rejoins la « Laguna Azul », qui est en fait un tronçon élargi de la rivière céleste. L’eau n’est pas tout à fait turquoise, mais l’endroit est d’une sublime poésie.

Je poursuis le sentier jusqu’à l’endroit qui nous révèle le secret de cette eau turquoise.

L’eau change de couleur sous mes yeux : elle passe d´une couleur de rivière normale à une couleur bleue intense ! Il s’agit en fait d’une réaction chimique entre le carbonate de calcium et le soufre s´échappant des entrailles du volcan Tenorio. En réalité, deux rivières se partagent les eaux, le río Buenavista et la Quebrada Agria. Tout à fait étonnant à voir la magie de la Nature, une fois encore.

Le retour au parking se fait par le même chemin, toujours dans la gadoue…       
Je reprends la piste jusqu’au petit village de Bijagua (8km en 20 minutes) où je retrouve une route bitumée. A la sortie de la piste caillouteuse, je prends à gauche et me retrouve dans le centre de Bijagua, où je m’arrête manger un morceau dans une paneria. A la sortie sud de ce petit village, je rejoins mon hôtel Cabinas las nubes légèrement excentré dans la forêt. Super accueil de Luis Fernando. L’endroit est très simple mais tout confort. Deux grands lits dans la chambre, eau chaude et wifi.

Laisser un commentaire