La piste Saphir et le sublime lagon de Madagascar

Publié par en Juil 5, 2017 dans Afrique, Madagascar | Aucun commentaires

Le troisième lagon du monde se mérite! Il déploie son immensité turquoise à partir du village typique d’Andavadoaka (50 km au sud de Morombe) et de la petite station balnéaire d’Ifaty (27 km au nord de Tuléar). Pour atteindre ce littoral magique de dunes blanches, nous nous sommes risqués sur une piste de sable rouge, au départ de Morombe, jalonnée par de superbes baobabs et au milieu d’une forêt d’arbres pieuvres (ou épineux à cure-dents). Cette piste d’aventure est sauvagement découpée, avec des ornières profondes, tracées par les charrettes à zébu, alternant pierres anguleuses et sable fin brûlant et ramolli par une température extérieure excessive (38°). On y croise régulièrement un coucal dans une envolée majestueuse au dessus de nos têtes!

On longe également une immense mangrove sèche, territoire des gros crabes rouges, ou crabes de la boue, que l’on peut apercevoir au bord de la piste. Mais aussi des champs de joncs et de cannes à sucre et quelques villages provisoires.

Et puis, soudain, une petite forêt de baobabs fony nichée dans une clairière. On s’y arrête une bonne ½ heure pour admirer ces merveilles de la nature, dont un immense que nous avons pu escalader : un moment absolument génial.

A 50 km de Morombe, nous passons à côté du village d’Andavadoaka, où commence véritablement la côte Saphir, et poursuivons notre route jusqu’à Ambatomilo. Cette portion de piste est vraiment rock n’roll, on a l’impression de pouvoir s’enliser dans le sable à tout moment. Une piste pleine de pièges et de slaloms entre les magnifiques baobabs.

Je m’aventure à m’introduire dans les entrailles de l’un de ces mastodontes…

Et que dire de ce baobab psychédélique…et de sa fleur !

Au bout de 5h30 de piste, nous atteignons le Graal: la plus belle plage de Madagascar, à 3 km au nord du village de Ambatomilo.

Nous sommes aveuglés, et pour tout dire envoûtés, par la finesse du grain et la blancheur immaculée du sable qui semble se dérober dans le bleu turquoise du lagon placide. Nous sommes aspirés littéralement par cette vision extatique. Je sais maintenant que le paradis existe !! 

Cette immensité sauvage au bout du monde, niché au sein d’une nature vierge ou presque, très loin de l’agitation touristique: quel pied !

Un petit lodge, le Shangri La, a eu la bonne idée de se poser là, à quelques mètres de la piscine naturelle.

On y a mangé simplement mais c’était bon ( langoustes, macarons et romazaff bien sûr ).

De là, une agréable marche sur la plage nous amène en 40 minutes au village de pêcheurs Vézos d’Ambatomilo. On y trouve sans mal un piroguier pour explorer le lagon : juste hallucinant !

Une expérience unique et jubilatoire…

ISALO et la route du Saphir

 

 

Laisser un commentaire