L’embarcadère pour le Tonle Sap est situé à 25 km et 30 min de Siem Reap. Nous embarquons à bord d’un bateau longue-queue, qui va nous mener en 25 min au village perché de Kampong Phluk et à l’embouchure du lac. Depuis le bateau, le spectacle est saisissant à l’approche du village. En cette saison, le niveau de l’eau n’est monté que de deux mètres, et les pilotis s’élèvent à une dizaine de mètres au dessus du sol dans un enchevêtrement de cahutes de bois et de tôle. Nous voilà projetés dans un monde étonnant, où les familles de pêcheurs vivent au rythme du lac, au milieu de la forêt inondée.

Kampong-Phluk-2

Kampong-Phluk-3

Kampong-Phluk-5

Kampong-Phluk-6

Kampong-Phluk-7

Kampong-Phluk15

Kampong-Phluk-17

Nous croisons des enfants qui se délectent d’une baignade dans la rivière saumâtre.

Kampong-Phluk-14

Au fil de l’eau, le Lac Sacré se découvre à nos yeux, à perte de vue. Nous prenons alors conscience de sa taille car on ne voit pas l’autre rive.  Sam nous apprend que Le Tonle Sap est la plus grande réserve d’eau douce d’Asie du Sud-Est. Lorsque les neiges de l’Himalaya fondent à la saison des pluies, de juin à novembre, le flux du Mékong devient trop fort et multiplie la superficie du lac par quatre. L’eau affleure ainsi les terrasses des cabanes et transforme le village en une petite Venise de la jungle. Les quelques six cent familles résidentes se déplacent alors en pirogue. En saison sèche, de novembre à avril, le lac subit un mouvement inverse et se vide dans le fleuve Mékong. Ce phénomène, unique au monde, donne naissance à un écosystème d’une richesse exceptionnelle. La crue et la décrue du lac produisent deux récoltes de riz par an, et le Tonle Sap serait le lac le plus poissonneux du monde. Enfin, la plupart des maisons de pêcheurs sont également des fermes d’élevage de crocodiles, que l’on peut observer dans des  enclos semi-immergés.

Kampong-Phluk-13

Kampong-Phluk-12

Kampong-Phluk-11

Où se trouve cette pépite ?

Laisser un commentaire