La route de Quepos à Monteverde – Costa Rica

Publié par en Jan 6, 2018 dans Amériques, Costa Rica | Aucun commentaires

Ce matin, vers 7h30, je quitte avec regrets Quepos et le Parc Manuel Antonio. Une autre forêt m’attend à Monteverde, une Rain Forest dans la brume !
Je roule sur la route nationale 34, qui longe l’océan Pacifique, avec des champs de palmiers à huile à perte de vue, jusqu’au pont de Tarcoles (96 km en 1h30). Les crocodiles américains sont effectivement nombreux au bord de la rivière en contrebas. Ils sont quand même assez balaises et gisent là, stoïques, sur le sable ou dans l’eau.

Le temps de prendre quelques photos, et je reprends la route jusqu’au péage (180 Col), 11 km plus loin, qui marque la jonction entre la 34 et la 27 (prolongée par la 23) que j’emprunte sur 30 km jusqu’à l’interamericana 1. Jusque-là, les paysages sont typiques de ces routes tropicales qui traversent des petits villages brinquebalants, et sur certains tronçons j’aperçois des plages sauvages de sable noir de l’océan pacifique : c’est super sympa !

Les 20 premiers km de la montée sur Monteverde se font rapidement sur une belle route goudronnée. Mais la suite est moins réjouissante ! Une piste rocailleuse difficile, qui serpente dans la montagne, met à rude épreuve les amortisseurs du petit Suzuki Jimmy. Les paysages, en revanche, sont magnifiques : des petites montagnes aux couleurs dégradées de vert, formant comme une armée anarchique  de mamelons lisses à perte de vue.

Au bout d’1h20 de montée, j’arrive finalement à Santa Elena vers 13h, après avoir été bloqué sur la route plus d’une heure à cause de travaux de voirie. Et je vais directement prendre possession de mon bungalow au Jaguarundi Lodge, situé à deux pas du centre de Santa Elena. Il est niché dans la nature, et je me retrouve à nouveau, comme souvent au Costa Rica, dans une ambiance jungle. Quel pied !

Monteverde Cloud Forest

 

Laisser un commentaire