San Jose – Costa Rica en dilettante

Publié par en Jan 5, 2018 dans Amériques, Costa Rica | Aucun commentaires

Après avoir avalé 9000 km en 12 heures, le 777 d’AF, en provenance de Paris, se pose à San Jose vers 20h avec près de 2H de retard. Les formalités de douanes se font rapidement et me voilà dans le hall de l’aéroport déjà sollicité par les taxis men. Qu’ils soient rouge ou orange, ils proposent tous sans discuter 25$us la course pour San Jose, à moins de 20 km d’ici. Je décide donc de tenter ma chance avec le bus qui, parait-il, se prend très facilement depuis l’aéroport. Effectivement, je trouve rapidement un arrêt de bus sur la route principale qui jouxte le parking de l’aéroport, où un bus pour San Jose se présente au bout de 2 minutes. Je m’acquitte des 550 colones (environ 1€) et 20 minutes après le chauffeur me dépose au terminal, tout proche du Parque Central. De là j’attrape un des taxis qui attendent les voyageurs à la descente du bus, pour me rendre à l’hôtel Aranjuez que j’atteins 10 minutes et 5$us après vers 21h30. In fine, pour 6$us on peut rejoindre facile son hôtel de l’aéroport en 35 minutes environ.

Juste après le Parque Nacional, que je traverse, je me retrouve devant le Museo Nacional, un bel édifice jaune avec deux tours médiévales.

Un peu plus loin, je traverse le quartier chinois du nord au sud, avant d’atteindre l’angle de l’Avenida 2 et de la calle 2 où se trouve le Parque Central au milieu duquel trône un belvédère insolite qui ressemble à un vaisseau spatial araignée. Ce gazebo serait un don de l’ancien président-dictateur du Nicaragua Anastasio Somoza à la ville de San José. Et puis, à l’angle de l’Avenida1 et calle2, je vais boire un excellent expresso au Café Club Union, tout proche de l’Avenida Central la grande artère piétonne et commerciale de San Jose.

Au gré de ce road trip photos dans la capitale, à l’affût des coins insolites, je tombe avec étonnement sur le Teatro de Coluche, oui notre Coluche national…

ou encore sur la Maison d’Hemingway…

et puis aussi sur pas mal de graffitis intéressants…

Au détour d’une rue, j’aperçois au loin le magnifique Museo de Los Ninos, qui trône là-haut sur sa colline.

Un peu plus loin, sur la route de l’aéroport, le Musée des Arts du Costa Rica, derrière lequel les habitants de San José aiment se retrouver le week-end dans un immense parc aménagé avec de nombreuses aires de jeu.

Séjour insolite à Quepos

Laisser un commentaire