Séjour insolite au Costa Rica

Publié par en Jan 4, 2018 dans Afrique, Costa Rica | Aucun commentaires

A 14h30, j’arrive à Quepos pour le check in au Costaverde Hôtel. J’ai hâte de prendre possession du COCKPIT COTTAGE, un concept-hôtel unique au monde.

Juste à côté du Cockpit Cottage, un autre avion, ce Boeing 727 rouge, transporté depuis l’aéroport de San José, a été transformé en une suite tout confort au-dessus de la canopée.

J’accède à mon avion par un pont métallique suspendu, complètement enfoui dans la jungle.

Au bout du chemin, déjà la magie opère. J’aperçois le nez du McDonnell Douglas-80, un vieil avion de ligne des années 50, perché à la cime des arbres en pleine forêt tropicale. J’ai l’impression qu’il s’est écrasé dans les arbres, et cela d’autant plus qu’il ne reste qu’une partie de l’avion !

Cette première approche est une aventure en soi car la carlingue de luxe est isolée du reste de l’hôtel, et j’entends déjà les cris bizarres qui proviennent de la jungle. Sans doute des singes capucins, ou des toucans qui se manifestent, ou peut-être d’autres bestioles encore plus sauvage…

En pénétrant dans les lieux, je prolonge mon hallucination. Je me retrouve dans le fuselage de l’avion, reconnaissable à l’alignement des hublots d’origine. Sauf qu’en lieu et place des rangées de sièges a été aménagée avec beaucoup de goût une suite tout confort sur parquet en bois massif, avec un méga-lit, un petit salon et une kitchenette toute équipée, comme à la maison. La clim est plus que rafraîchissante et je m’en passerai aisément au profit des deux gros ventilateurs qui trônent au plafond et qui suffisent à mon bonheur.

Au bout de la pièce, j’accède à la terrasse qui m’offre une vue exceptionnelle à la fois sur la jungle et l’océan pacifique. J’ai en ligne de mire les jolies plages de sable blanc du Parc National Manuel Antonio, dont l’entrée se trouve à 5 minutes en bagnole de l’hôtel, ou 15 minutes à pieds : c’est prodigieux.

Mais ce n’est pas tout ! En poussant la porte de la salle de bain, je me retrouve dans la nature. Waouhh, la douche immense est complètement ouverte dans la jungle, avec toutefois une astucieuse baie de moustiquaires en métal qui rend la pièce hermétique à toute intrusion hostile, à commencer par les moustiques…

Atterrissage en douceur en fin de journée sous la douche nature, puis sur la terrasse aux sons de la jungle, très impressionnants à la tombée de la nuit. Un pur délice des sens.

Trois avions transformés à des fins hôtelières, ça fait un concept !
En Effet, le Costaverde hôtel a aménagé un troisième avion en restaurant-bar, dans la carcasse d’un Fairchild C-123 de la CIA, un avion-cargo militaire destiné initialement à l’approvisionnement des contras, ces milices guerrières engagées contre la Révolution nicaraguayenne et soutenues par les États-Unis et la dictature argentine. Récupéré lui aussi à l’aéroport international de San José en août 2000, pour la modique somme de $3000, parait-il.

Et cela d’autant plus qu’on peut trouver à l’intérieur du parc hôtelier une quatrième carlingue juste utilisée comme mirador avec vue imprenable sur la baie de Manuel Antonio.

Par ailleurs, le Costaverde dispose de plusieurs zones d’hébergements plus classiques disséminées dans un immense parc tropical magnifique, avec trois piscines très agréables, dont une grande réservée aux adultes, avec une vue particulièrement top sur l’océan et les singes qui nous tiennent compagnie. Sa situation géographique est juste géniale, à quelques minutes en voiture du parc Manuel Antonio, de la plage gratuite et avec beaucoup de restaurants à proximité.

Parc Manuel Antonio

Laisser un commentaire