Ténérife

Publié par en Mai 5, 2014 dans Europe, Ïles Canaries | Aucun commentaires

Ténérife est la plus grande des îles Canaries, ces fameuses terres d’Europe au large de l’Afrique. Elle apparaît deux fois sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Depuis 1999 pour la ville de San Cristóbal de la Laguna en sa qualité de première ville espagnole coloniale non fortifiée, et en 2007 pour le site du Téïdé, son majestueux volcan et sa caldéra lunaire. Le bel endormi toise toute l’île du haut de ses 3.718 m et de sa mer de nuages. C’est la star de ténérife et de toutes les Canaries.

DSC01142

Nous filons vers le cœur de l’île au lever du soleil. Le ciel est dégagé sur la route qui monte à Vilaflor. Et puis le brouillard fait son apparition et le paysage change. La forêt de pins finit par dépasser les nuages en suspension. A partir de 2000 m, c’est le grand ciel bleu qui rayonne sur une zone lunaire fantastique. Le Parc national du Teïde s’étend  à perte de vue dans un décor irréel de crêtes sombres, de cratères assoupis et de coulées de lave pétrifiée.

DSC00928

DSC00959

DSC00968

A Los Roques de García, nous garons la voiture au parking, et nous lançons dans une randonnée de trois heures qui fait une boucle dans l’impressionnante caldeira de las Canadas.

DSC00978

DSC00977

DSC00987

DSC00975

Nous sommes au pied du majestueux volcan, et nous marchons jovialement sur une terre ocre, tapissée ça et là de petits bosquets de fleurs jaunes et de formations rocheuses originales. Ce n’est pas étonnant que ce décor ait pu servir dans des films de science-fiction tels que Star Wars ou encore la Planète des Singes qui ont été tournés ici, parait-il !

DSC01102

DSC01129

DSC00973

DSC00974

DSC00925

Et puis soudain, nous apercevons la starlette du coin, la fameuse vipérine rouge du Teide, une fleur endémique géante qui atteint plus de deux mètres de haut au printemps. Il y en a quelques unes dans le paysage mais elles ne sont pas légions.

25

DSC01112

Je peux confirmer que la vipérine fait plus de 2 mètres !

DSC01082

Après cette belle randonnée, nous récupérons la voiture et nous projetons d’aller déjeuner à Puerto de la Cruz située à environ 40 km de là. La route en lacets est splendide et nous jouons à cache-cache avec les nappes de brume épaisse qui enveloppent de temps en temps la pinède. Le pin canarien a la particularité de résister au feu et de renaître de ses cendres. Le panorama sur le Téidé est encore différent avec toute cette verdure au premier plan et ces nuages mobiles. Nous finirons par nous perdre dans la charmante bourgade de Puerto de la Cruz et nous renoncerons à la piscine-lagon du Lago Martianez pour mieux profiter d’un petit restaurant délicieux découvert par hasard dans le centre du village et juste investi par les habitants du quartier. Un petit moment de pur bonheur à échanger quelques mots sans gravité et autour d’une bonne recette locale.

Allez plus loin

 

Laisser un commentaire